« En 2018, soyons tous acteurs d'une Révolution fraternelle »

« En 2018, soyons tous acteurs d'une Révolution fraternelle »

Publié le 22/12/2017
France
 

Dans son message de bonne année, Véronique Fayet invite chacun à devenir acteur d'une transformation sociale en faveur et avec les personnes les plus pauvres.

Les vŒux de Véronique fayet, présidente nationale du secours catholique-caritas france


À l’aube de cette nouvelle année, à regarder l’horizon, de sombres et lourds nuages semblent s’accumuler. Ainsi, toutes les études récentes confirment qu’au cours des 25 dernières années, les inégalités ont augmenté dans le monde : les 1% les plus riches ont capté 27 % de la croissance mondiale et cela pourrait empirer au détriment des classes moyennes et des plus pauvres.

À l’échelle européenne, on parle de 87 millions d’habitants vivant sous le seuil de pauvreté… Sur le front du climat, les accords intergouvernementaux restent fragiles et les engagements timides des États nous conduisent vers un réchauffement de 3 à 4°C qui peut être lourd de conséquences.

Dans nombre de pays d’Europe, les migrants ne sont pas les bienvenus. Jusqu’en France, patrie des droits de l’homme, où l’on traque partout ces hommes et ces femmes dépouillés de tout : à la frontière italienne, à Calais ou encore à Paris. Sur le plan international, les droits de l’homme semblent marquer le pas et nombre de nos partenaires sont en danger : en Tchétchénie comme au Tchad, comme en RDC…
 

Il suffit d’ouvrir les yeux pour voir des “îlots de grâce”

Véronique Fayet

Il y aurait de quoi désespérer si nous n’étions pas témoins qu’un autre monde est en train de naître ; un monde de justice, de fraternité, de partage… Il suffit d’ouvrir les yeux pour voir des “îlots de grâce”: à Épinal où Hugo a décroché son bac grâce à l'accompagnement de Dominique durant 7 années, à Avignon, où les mères seules d'une cité populaire peuvent reprendre leur souffle ensemble grâce à un accueil bébé, à Quimper avec son Café solidaire, et enfin partout en France où la solidarité avec les migrants et les réfugiés, dépouillés de tout, est quotidienne, en témoigne la mobilisation des Couloirs humanitaires.

Dans ces actions, l’accueil et le respect de l’autre, le partage, la simplicité ne sont pas des mots mais des actes !

Ce qui est à l’œuvre est comme une brise légère, comme un travail de colibris – ou de fourmis, diraient certains –, qui s’attaque modestement, petitement mais avec ténacité à des chantiers énormes, à des lobbys puissants.

Ne nous y trompons pas, une véritable révolution fraternelle est à l’œuvre, une révolution d’amour, celle à laquelle nous invite le pape dans son message du 1er janvier, lorsqu’il nous demande de porter « un regard contemplatif sur la ville où nous vivons (…) sur les migrants et refugiés (…) sur les familles et communautés qui ouvrent leur cœur (…) afin de voir les germes de paix qui pointent déjà ».
 

Oeuvrons ensemble pour défendre le droit de tous à la dignité et au respect.

Véronique Fayet

En ce début d’année, chers amis donateurs et bénévoles, chers amis de la grande famille du Secours Catholique, je nous souhaite à tous d’être témoins et acteurs de cette révolution fraternelle, à notre place, à la mesure de nos moyens, avec tout l’enthousiasme de notre foi et de nos talents.

Partageons nos savoirs et nos rêves avec ceux qui habituellement comptent pour rien, partageons nos richesses culturelles et religieuses avec ceux qui viennent d’ailleurs, œuvrons ensemble pour défendre le droit de tous à la dignité et au respect, mais aussi à un travail et à un toit.

Cette révolution fraternelle fera notre joie si nous en sommes les acteurs enthousiastes et non les spectateurs indifférents. C’est le vœu que je forme pour chacun de nous.

 

 

Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique – Caritas France
Crédits photos :©Christophe Hargoues /Secours Catholique
Notre organisation
Plus d'informations
Notre organisation
# sur le même thème